Formateur indépendant : tous les savoir sur le métier et comment le devenir en 2023

Formateur indépendant… Un terme qui sonne familier ? Rien d’étonnant à cela, puisque ce métier commence à attirer de plus en plus de profils, et ce, dans des domaines d’enseignement très variés ! Mais au fond, que fait un formateur indépendant ? Est-ce que n’importe qui peut le devenir ? Et comment ? Plongeons tout de suite dans cet article qui vous fournira des réponses à toutes ces questions !

Aperçu de l'article

Formateur indépendant : quel est son métier ?

Et si nous commencions par l’essentiel : que fait un formateur indépendant ? Pour faire simple, un formateur indépendant transmet son savoir dans un domaine particulier à un public. Et cela paraît évident, mais précisons-le tout de même : il exerce cette activité à son propre compte.
Au quotidien, le formateur jongle avec diverses responsabilités pour garantir une formation enrichissante. De la préparation méticuleuse des cours à l’animation des sessions, il doit être un expert polyvalent. Conseiller et suivre les apprenants sont notamment deux tâches indispensables que le formateur indépendant mène pour s’engager activement dans leur réussite. Toujours au courant des évolutions de son domaine d’expertise, il se doit d’intégrer les dernières innovations dans ses cours et évalue la compréhension des participants. En tant qu’indépendant, sa journée s’étend à la gestion administrative et commerciale de son activité.  Vous l’aurez compris : être formateur indépendant signifie que chacune de vos journées vous offrira de nouvelles opportunités d’apprentissage et de croissance professionnelle !

Si vous êtes motivé, mais que vous ne savez pas par où commencer pour faire une formation, cet article pourrait vous aider : Comment faire une formation : Les 7 étapes pour créer sa première formation professionnelle en 2023.

Qui peut devenir formateur indépendant : les qualités recherchées

Découvrir l’univers de la formation en indépendant exige un peu plus qu’une simple envie de transmettre vos connaissances. Certaines qualités sont particulièrement recherchées, comme par exemple :

  • La polyvalence et l’adaptabilité : un formateur complet évolue constamment, se remettant en question face aux changements rapides dans l’enseignement professionnel, ajustant ses méthodes et innovant dans son approche pédagogique.
  • La pédagogie : la qualité de la transmission des connaissances est cruciale. Un formateur doit préparer des cours pertinents, s’adapter au public et s’assurer de l’intégration efficace de ces enseignements.
  • Une énergie positive et beaucoup de bienveillance : en tant que motivateur, le formateur indépendant doit incarner l’enthousiasme, stimuler la motivation des apprenants, favoriser un dialogue ouvert et rester optimiste face aux défis d’apprentissage.
  • Un organisation rigoureuse : une planification précise des formations est essentielle.
  • Une disponibilité continue : au-delà de la salle de classe, le formateur doit rester accessible, répondre aux questions, assurer un suivi par e-mail ou forum et effectuer des bilans réguliers pour garantir une compréhension optimale.
  • Un créativité innovante : pour éviter l’ennui de ses étudiants, le formateur doit innover en variant les outils pédagogiques, alternant théorie et pratique et apportant du rythme aux sessions.
  • Une remise en question permanente : conscient des évolutions constantes, le formateur reste ouvert aux feedbacks, s’adapte aux changements technologiques et réglementaires et se remet en question pour maintenir la qualité des formations.

Alors… vous reconnaissez-vous dans certaines de ces qualités ? C’est peut-être bien le signe que vous avez le profil idéal pour devenir formateur indépendant

Devenir formateur indépendant : ai-je besoin d’une formation ou d’un diplôme ? 

femme en visio qui montre un document sur son mac

Sachez qui si vous souhaitez devenir formateur indépendant, les diplômes ne sont pas impératifs, mais l’expertise est cruciale. Il vous suffit en effet d’avoir acquis des connaissances poussées dans votre domaine de prédilection ! 

Ce qui est généralement recommandé, c’est de bâtir votre crédibilité en développant des compétences solides et pourquoi pas, en obtenant des certifications ou formation renommées telles que le Diplôme d’Université Formateur d’Adultes de l’Université de Toulouse ou la Certification Formateur professionnel d’adultes de France Compétences, pour n’en citer que quelques unes ! Ces qualifications ne font que renforcer votre statut, surtout si vous possédez déjà des années d’expérience dans votre domaine. Toutefois, elles ont le mérite d’améliorer votre capacité à transmettre efficacement des connaissances. Il est bon de préciser que ces formations vous préparent aussi à créer votre propre entreprise, comprendre les formalités administratives et développer un réseau dynamique – tant de compétences qui ne sont pas forcément innées pour les formateurs indépendants qui se lancent ! 

Précisons enfin qu’en France, bien que l’agrément de formateur ne soit pas obligatoire, la certification Qualiopi est un gage de qualité reconnu, basée sur des normes strictes. Lancée par le gouvernement, cette certification vise à assurer la qualité des formations destinées aux professionnels et particuliers. Son objectif est de promouvoir la transparence et la confiance en évaluant la pertinence, la qualité, l’organisation et la capacité des formations à répondre aux besoins des apprenants. À étudier donc, si vous songez à devenir formateur indépendant ! 

Quel est le salaire moyen d’un formateur indépendant ?

Si ce métier vous fait de l’œil, il est tout à fait normal que vous vous posiez la question : « combien gagne un formateur indépendant, au juste ? ». Il n’est pas si simple de répondre à cette question, car elle dépend de très nombreux facteurs ! On pense notamment au sujet que vous enseignez, à votre niveau d’expertise dans le domaine, à vos potentielles certifications / formations et bien évidemment, au type de public auquel vous enseignez. Vous vous imaginez bien, en effet, que votre rémunération ne sera pas la même si vous formez des demandeurs d’emploi ou des chefs d’entreprise….

Pour vous donner une idée un peu plus précise de la question, selon le site talent.com, le salaire médian des formateurs indépendants en France en 2023 serait de 63 592€ par an ou 34.94€ par heure.

Comment devenir formateur indépendant : les étapes

femme qui a du mal à apprendre son cours devant son pc

Vous vous demandez probablement à présent : quel est le processus requis pour exercer en tant que travailleur indépendant ? Laissez-nous déjà vous préciser qu’un des statuts les plus avantageux est celui de micro-entrepreneur. Opter pour le statut de micro-entrepreneur en tant que formateur offre en effet la possibilité de tirer parti de toutes les caractéristiques avantageuses du régime de la micro-entreprise ! Pour créer ce statut, il vous faudra remplir les étapes suivantes : 

  • Remplissez une déclaration d’activité en utilisant le formulaire Cerfa P0 soit en ligne, soit en l’envoyant par voie postale au Centre de Formalités des Entreprises (CFE) correspondant à votre secteur.
  • Suite à cette démarche, un numéro SIREN vous est automatiquement attribué.
  • Par la suite, vous vous devrez de régler vos cotisations sociales sur une base soit mensuelle, soit trimestrielle, ajustées en fonction de votre chiffre d’affaires.
  • Grâce au régime de micro-entreprise, vos obligations comptables et déclaratives seront allégées, vous dispensant de la préparation de comptes annuels. Il vous suffira simplement de maintenir un registre des recettes et éventuellement un répertoire des achats !
  • Pour ce qui est de la fiscalité : l’impôt sur le revenu pourra être réglé simultanément avec les cotisations sociales (en choisissant le prélèvement forfaitaire libératoire) ou par prélèvement à la source.

Il est tout de même bon de préciser qu’il existe un autre statut possible pour devenir formateur indépendant : celui d’entreprise individuelle. Pour plus d’infos sur le sujet, jetez un œil à notre article « Quel statut juridique pour la vente de formation en ligne ?« . 

Notez par ailleurs que si c’est formateur indépendant agréé que vous souhaitez devenir, on vous invite à jeter un œil à notre article : « Comment devenir formateur agréé : le guide complet » !

Quelles sont mes obligations en tant que formateur indépendant ?

femme qui sourie davent son PC

Forcément, être formateur indépendant signifie également devoir faire face à certaines obligations. On peut citer parmi les principales : 

  • Faire une déclaration initiale d’activité à la Direccte du formateur indépendant
  • Mettre en place une comptabilité propre aux entreprises de formation
  • Conclure une convention de formation professionnelle avec vos clients. Celle-ci peut être annuelle, pluriannuelle (jusqu’à 3 ans) ou exceptionnellement simplifiée.
  • Faire un bilan pédagogique et financier de votre activité de formateur indépendant, et ce peu importe la taille de votre entreprise !
  • Vous faire certifier si vous souhaitez obtenir des fonds publics ou mutualisés
  • Respecter les normes de sécurité et d’accessibilité si vous disposez d’un local

Maintenant que vous connaissez tous les dessous du métier de formateur indépendant, à vous de jouer ! Vous avez toutes les clefs en main pour vous lancer dans ce métier aux 1001 challenges et aux perspectives gratifiantes. 

Vous êtes formateur et vous souhaitez lancer votre propre formation en ligne ? Teachizy, LA plateforme qui contient tout ce qu’il faut pour créer, gérer et vendre des formations en ligne, vous propose un plan gratuit pour débuter dans le monde de la formation en ligne !

Vous avez aimé cet article ? Aidez-nous à le partager !

Facebook
WhatsApp
LinkedIn
Email
Twitter
Telegram
Pinterest

En savoir plus sur Teachizy

Que vous soyez en ligne, en présentiel ou en blended learning, nous vous simplifions la vie !

Conseils, astuces et tutoriels pour créer des formations en ligne, le tout dans votre boite mail !